PNL

« P » pour Programmation

 « N » pour Neuro

« L » pour Linguistique

PNL, trois petites lettres, une thérapie qui peut, en quelques séances, changer votre vie

images-2Cette méthode créée par Richard Wayne Bandler et John Grinder, qui, comme l’hypnose, s’intéresse plus au « comment » (orientée solutions) de nos comportements, qu’au « pourquoi » (origines), est à la fois, tournée vers l’univers professionnel mais aussi vers celui du sport, du relationnel permettant d’améliorer les compétences en communication, de stimuler la créativité ou la capacité d’adaptation, trouve également de nombreuses applications dans le champ thérapeutique : des troubles psychologiques et émotionnels aux conflits intérieurs -stress, dépression, burnout, traumatismes-, en passant par les troubles névrotiques -angoisses, crises de panique, syndromes de stress post-traumatique SPT- mais aussi, les troubles comportementaux tels que TCA mais aussi des compulsions, des phobies ou des TOC.

Comment fonctionne la PNL?

images-1

En fait, il s’agit d’apprendre à utiliser son cerveau de manière différente, plus efficace.Nous avons tous un mode de pensée qui nous est propre : si on apprend à penser

différemment, alors on peut agir différemment. En matière de développement personnel, la PNL est d’une efficacité redoutable pour accroitre ses potentiels et ressources, sa capacité de concentration et ses performances intellectuelles, physiques, sa créativité, sa confiance en soi, son leadership,préparer un entretien ou un examen…

La multiplicité des problématiques pouvant conduire à suivre une « thérapie PNL » rend difficile la description d’une séance type car tout est totalement individualisé.

Le thérapeute dispose de nombreux exercices, appelés protocoles qui permettent des résultats extrêmement rapides et comme en hypnose, des outils tels que « les ancrages »(sortes de pensées « magiques », réactivables à volonté), permettant de retrouver un état interne plus favorable et, entre autres, « la dissociation » qui permet d’aider à revivre une situation douloureuse en sécurité, en se dissociant de cette situation.

Le travail sur les « processus internes » apprend, quant à lui, à mettre de la distance entre les événements douloureux en examinant ce qui nous pousse à les revivre et réduire les pensées négatives ou dévalorisantes.

Certaines séances, permettent, par un « travail sur le passé » (régression), de chercher le souvenir responsable d’une mauvaise habitude,pour ensuite l’atténuer et faire en sorte qu’il ne vous bloque plus dans votre quotidien.
La PNL, permet de modifier des « croyances erronées ou limitantes », de faire des choix qui paraissent difficiles, d’effacer la charge émotionnelle d’un souvenir désagréable, d’appréhender différemment certaines situations, d’accepter ce qui est, de ne plus être dans la plainte ou le ressentiment vis à vis d’un passé dont on ne parvient pas à se détacher, de changer de point de vue sur ce passé et parvenir à regarder les choses sous un autre angle, …

S’il existe une réelle complémentarité de la PNL avec l’analyse, l’hypnose, l’EFT, …, l’approche intégrative de plusieurs techniques apparaît comme indispensable pour vous accompagner efficacement, que ce soit dans la thérapie ou le développement personnel. Si le terme de « programmation » peut faire peur, il ne s’agit en aucun cas de changer de personnalité mais de travailler sur la mise en place de nouveaux comportements favorables.

La PNL est particulièrement adaptée au développement personnel, aide à la prise de décision, mais également au monde de l’entreprise de par ses protocoles permettant la gestion de conflits.

Publicités